Remise à la route 87' SM400

Un peu d'histoire

 

Le premier VTT de Cannondale est apparu en 1984, celui-ci est de 1987. On reste donc dans les premières années de production quand on voit ce qu'est devenue la marque aujourd'hui.

En 1987, Cannondale annonce également qu'à cause de la demande sans cesse grandissante, ils ne vendront plus de "kit cadre", mais que des vélos complets !

Comme le ST600 présenté précédemment, les initiales des "artisans cadreurs" ayant travaillé sur le cadre sont gravés côté gauche, mais on remarque aussi des initiales côté droit :  ceux du peintre. Car les dessins de ce vélo sont faits à la main.

Travail réalisé

 

La peinture était assez abîmée par endroit mais il était impensable de  repeindre tout le vélo et perdre le travail d'artiste qui fait la particularité de ce millésime. Nous avons donc retouché les gros problèmes au mieux. 

Le dérailleur avant avait été changé, mais fonctionnait bien, donc nous l'avons gardé.

Une selle Turbo réédition a été installée afin de lui apporter un look plus haut de gamme.

Caractéristiques

 

Cadre : Cannondale 

Fourche : Tange Unicrown

Roues : Sun Levanter L25 sur moyeu Maillard Diablo

Pneus : Michelin Protek 26x1.85

Etriers de freins : Dia-Compe 983, patins Scott Mathauser

Leviers de freins : Dia-Compe 284

Shifters : Suntour Accushift

Pédalier : Sugino VP100 28/36/48

Dérailleur avant : Shimano 300LX

Dérailleur arrière : Suntour Alpha 3040

Pédales : Shimano Exage, PD-M350

Cassette :  Roue libre 6v

Selle : Selle Italia Turbo

Tige de selle : Flutée

Cintre : ITM

 

Couleur :  Turquoise with custom graphics

Poids : 12.9 kg

 

 

Le Vélo et le projet

Ce vélo a une autre particularité pour les connaisseurs : il a été acheté par son précédent propriétaire au magasin de Michel Forestier alias "Fofo", qui  a été le premier français de l’histoire du Mountain Bike, à obtenir le titre de « Champion du Monde de VTT »

en 1987 à Villard de Lans, suivi d'un une deuxième titre en 1988.

Le projet était de lui rendre son lustre d'antan, mais bien-sur de l'orienter vers une utilisation plus urbaine et loisir. On ne va pas risquer de le casser en deux en faisant du VTT pur et dur.

© 2015 par Laurent. Créé avec Wix.com